Un bon restaurant, c’est un des derniers lieux civilisés de la planète.
Le cuisinier fait don de lui aux autres, il se doit d’être aimant.
Nourrir les hommes, c’est s’occuper de leurs corps, de leurs âmes.
C’est une grande responsabilité que de donner une touche finale à la nature.

S’ouvrir à la mondialisation de la cuisine, c’est aussi reconnaître les autres cultures. La cuisine est universelle. Par les épices, plus que par les produits, on s’imagine déambuler dans tous les marchés du monde. Voyage…

Le monde des cuisiniers est le même que celui des peintres impressionnistes.
Ce qui est bon ne peut-être que beau.

Un chef qui s’investit complètement transcende sa profession en art.
Par ce grain de folie qui le caractérise, il offre un moment magique pendant lequel le convive navigue sur un nuage de saveurs et d’effluves enivrantes. Il entre dans la peau des aventuriers poètes de la mer rouge aux Indes, de l’Afrique aux Antilles, à la rencontre de l’autre et de lui-même.


Chaque plat est une histoire, une création, une exposition, une tranche de vie à la recherche de la perfection.
La cuisine, cet art éphémère, tend le vrai cuisinier à l’humilité, son œuvre ne vivant que trois ou quatre minutes, il est confronté à la réalité de l’existence.

Copyright Sprl Detournay - Lavallée - Tous droits réservés - Restaurant Giverny : 6 Quai Marché au Poisson, 7500 Tournai

Acceuil - Concept - Nos entrées - Nos Plats - Menu Soir et week-end - Menu midi en semaine - Traiteur - References - Contact